Les victimes de Tchernobyl sont sous-estimés Le 26 avril 2007

, par  France-Belarus.com , popularité : 10%

Le rapport de l’ONU, publié en septembre 2005, soit quelques mois avant le 21e anniversaire de Tchernobyl le 26 avril prochain, attribue à la catastrophe moins de cinquante morts directs à la date de fin juin 2005. Il ajoute que jusqu’à 4.000 personnes pourraient décéder à l’avenir des suites d’une radio-exposition consécutive à la catastrophe.

Le rapport de l’ONU, publié en septembre 2005, soit quelques mois avant le 21e anniversaire de Tchernobyl le 26 avril prochain, attribue à la catastrophe moins de cinquante morts directs à la date de fin juin 2005. Il ajoute que jusqu’à 4.000 personnes pourraient décéder à l’avenir des suites d’une radio-exposition consécutive à la catastrophe.
L’organisation internationale « Médecins pour la prévention de la guerre nucléaire » (IPPNW) a estimé que le bilan et les prévisions de l’Onu sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl étaient « sous-estimés ».

Selon cette étude reposant sur l’évaluation d’expertises existantes, « plus de 10.000 personnes sont atteintes d’un cancer de la thyroïde et 50.000 cas supplémentaires sont attendus à l’avenir ».

Dans son rapport, l’organisation demande à la communauté internationale « l’accès illimité pour les citoyens intéressés aux données sur la catastrophe de Tchernobyl », « l’abandon des centrales nucléaires » et une aide efficace et sur le long terme" aux personnes tombées malades à la suite des radiations dans la région de Tchernobyl.

Livres sur Tchernobyl :

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017